compléments alimentaires

Selon un sondage de l’institut Opinionway pour le Synadiet, près d’un quart des Français déclarent consommer des compléments alimentaires au moins une fois par an. Près de la moitié des Français a d’ailleurs déjà consommé au moins une fois un complément alimentaire, et ces chiffres ne cessent d’augmenter chaque année !

Toutefois, il y a quelques petites choses à savoir sur les compléments alimentaires avant de se lancer dans une cure : quels compléments alimentaires faut-il privilégier ? Comment savoir quel complément alimentaire sera efficace ? Quelles sont les précautions à prendre ? On répond à vos questions.

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire ?

Un complément alimentaire (aussi appelé supplément alimentaire ou complément nutritionnel) vient compléter l’alimentation normale pour apporter des minéraux, des vitamines ou autres substances (probiotiques, omégas-3…) au consommateur.

Considérés comme des denrées alimentaires plutôt que comme des médicaments (ils sont gérés et contrôlés par la DGCCRF, Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), les compléments alimentaires ont un effet nutritionnel (combler une carence) ou physiologique (booster ses défenses immunitaires, améliorer la qualité de la peau…) en fonction de leur composition.

Ils sont vendus sans ordonnance et on les consomme par voie orale. Certains compléments alimentaires considérés comme essentiels (comme le fer ou l’acide folique) sont remboursés par la Sécurité Sociale.

Les compléments alimentaires peuvent prendre différentes formes : gélules, comprimés, pilules, capsules, pastilles, ampoules, solutions liquides, poudre… De même, leur composition peut différer d’un produit à l’autre : certains sont naturels, d’autres sont synthétiques. La plupart des compléments alimentaires sont à base de plantes.

Dans quels cas prendre des compléments alimentaires ?

L’objectif d’un complément alimentaire est de compléter l’alimentation. Autrement dit, vous allez consommer des compléments alimentaires pour apporter certains éléments à votre organisme, dont il a besoin : vitamines, minéraux, acides gras, oligo-éléments, acides aminés…

Vous aurez donc besoin de compléments alimentaires à certains moments de votre vie, propices aux carences (vieillissement, grossesse…), ou si vous suivez un régime alimentaire restrictif (végétarien, végétalien, sans gluten…) qui vous prive de certaines substances.

Même si les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, il est préférable de les consommer sur l’avis de votre médecin et suite à une prise de sang ayant confirmé une carence ou un risque de carence.

Bien choisir ses compléments alimentaires

Pour profiter au maximum des bienfaits des compléments alimentaires, il est important de bien choisir ses produits. Le choix d’un complément alimentaire repose sur de nombreux facteurs : le vendeur, le caractère bio et naturel du complément alimentaire, le respect des normes sanitaires françaises, la composition (et notamment la teneur en principes actifs), le conditionnement, le prix…

Privilégier les compléments alimentaires naturels

Première règle pour bien choisir un complément alimentaire : privilégier les compléments alimentaires naturels.

Les compléments alimentaires naturels sont issus des végétaux (plantes, fruits, racine), tandis que les compléments alimentaires de synthèse sont élaborés en laboratoire, avec des composants issus de la pétrochimie. Lors de l’élaboration d’un complément alimentaire naturel, on ne va pas modifier le principe actif du végétal : c’est essentiel pour que le complément alimentaire vous apporte tous les nutriments souhaités. Les compléments alimentaires naturels sont donc plus efficaces, mais aussi meilleurs pour l’environnement.

La distinction entre un complément alimentaire naturel et un complément alimentaire synthétique peut être difficile à faire : de nombreuses marques présentent leurs compléments alimentaires comme naturels alors qu’ils sont composés en grande partie d’actifs de synthèse, et que seuls certains composants du complément sont naturels (les extraits de plantes ou huiles essentielles). Or, ces excipients ont parfois un impact nocif sur la santé, notamment le parabène, les colorants, les arômes de synthèse ou l’aspartame. C’est pourquoi vous devrez privilégier les vendeurs qui privilégient les produits purs sans additifs et sans excipients, comme le laboratoire de compléments alimentaires Dynveo.

Faire attention à la concentration en principes actifs

La concentration en principes actifs est importante car c’est elle qui va déterminer l’efficacité du complément alimentaire. Les principes actifs sont les substances contenues dans les végétaux (omégas 3, vitamines, minéraux, antioxydants, flavonoïdes…) et qui vont stimuler les fonctions de votre organisme. Par exemple, un complément alimentaire à base de curcuma aura des effets anti inflammatoires, plus ou moins efficaces en fonction de sa concentration en curcuminoïdes.

Lire les étiquettes

Bien lire les étiquettes vous permettra de connaitre la concentration en principes actifs de votre complément alimentaire, mais aussi la dose journalière recommandée et les avertissements avant utilisation, qui sont des mentions obligatoires. Certains compléments alimentaires ne doivent en effet pas être consommés avec d’autres médicaments ou d’autres substances, sous peine de provoquer des effets secondaires.

Sur l’étiquette de votre complément alimentaire, vous devez retrouver les éléments suivants, imposés par le décret du 20 mars 2006 :

  • La dénomination de vente « complément alimentaire »
  • La dose journalière recommandée et les précautions d’emploi
  • Les catégories de nutriments et le pourcentage des AJR (apports journaliers recommandés)

Vous pouvez également vérifier que tous les ingrédients du complément alimentaire fait bien partie de la liste publiée par ce même décret, et que leur teneur corresponde bien au dosage maximal autorisé.

Bien consommer les compléments alimentaires

Pour bien consommer vos compléments alimentaires, veillez à toujours respecter la dose journalière recommandée ainsi que la durée de consommation maximale : on le répète, même si les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, le surdosage peut avoir des effets néfastes. Évitez également de prendre plusieurs compléments alimentaires en même temps, sauf avis médical. Par exemple, prendre du fer et de la vitamine C en même temps peut provoquer des effets secondaires indésirables. D’une manière générale, demandez toujours l’avis d’un professionnel (médecin traitant, naturopathe…) avant de commencer une cure de complément alimentaire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.